Catégories
Patrimoine et Culture

Affrontements Arménie-Azerbaïdjan: comment le monde a réagi | Asie

La Turquie, la Russie, la France et d'autres réagissent à la forte flambée de violence dans la région contestée du Haut-Karabakh.

L'Arménie et l'Azerbaïdjan se sont mis sur le pied de guerre après que de violents affrontements ont éclaté dans la région contestée du Haut-Karabakh.

Au milieu des tensions croissantes, la communauté internationale a réagi aux combats de dimanche entre les deux ennemis.

Cette histoire sera mise à jour au fur et à mesure que d'autres réactions arriveront.

dinde

L’allié de l’Azerbaïdjan, la Turquie, a accusé l’Arménie de cette flambée et a promis à l’Azerbaïdjan son «plein soutien».

«Alors que j'appelle le peuple arménien à s'emparer de son avenir face à ses dirigeants qui les entraînent à la catastrophe et à ceux qui l'utilisent comme des marionnettes, nous appelons également le monde entier à se tenir aux côtés de l'Azerbaïdjan dans sa bataille contre l'invasion et la cruauté», Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré sur Twitter, ajoutant que la Turquie «poursuivra de plus en plus» sa solidarité avec Bakou.

Auparavant, son porte-parole Ibrahim Kalin avait accusé l'Arménie d'avoir violé un cessez-le-feu avec l'Azerbaïdjan «en attaquant des lieux civils».

Pendant ce temps, le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a déclaré que les récentes hostilités pourraient mettre fin à «jeter le feu de la région» tout en promettant le soutien d'Ankara à Bakou.

«Le plus grand obstacle à la paix et à la stabilité dans le Caucase est la position hostile de l'Arménie, et elle doit immédiatement se détourner de cette hostilité qui va envoyer la région dans le feu», a déclaré Akar.

«Nous soutiendrons nos frères azerbaïdjanais de tous nos moyens dans leur lutte pour protéger leur intégrité territoriale», a-t-il ajouté.

France

La France, coprésidente du Groupe de Minsk de l'OSCE qui sert de médiateur entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans le but de trouver une solution pacifique au conflit vieux de plusieurs décennies au Haut-Karabakh, a appelé Erevan et Bakou à mettre fin aux hostilités et à reprendre immédiatement le dialogue.

"La France est extrêmement préoccupée par la confrontation", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Agnes von der Muhll, dans un communiqué.

Avec les États-Unis et la Russie, la France est coprésidente du groupe de Minsk.

Russie

La Russie, coprésidente du groupe de Minsk, a également appelé à un cessez-le-feu immédiat.

"Nous appelons les parties à arrêter immédiatement les tirs et à entamer des pourparlers pour stabiliser la situation", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères.

Union européenne

Charles Michel, président du Conseil européen, a appelé à l'arrêt des combats et à un «retour immédiat aux négociations».

«L'action militaire doit cesser, de toute urgence, pour éviter une nouvelle escalade», a tweeté Michel, appelant à «un retour immédiat aux négociations, sans conditions préalables».

Allemagne

L'Allemagne a également appelé à un arrêt «immédiat» des combats, appelant à un retour au dialogue pour résoudre le différend.

«J'appelle les deux parties au conflit à arrêter immédiatement toutes les hostilités, en particulier les bombardements de villages et de villes», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas dans un communiqué, exprimant «l'alarme» face aux informations faisant état de victimes civiles.

«Le conflit sur la région du Haut-Karabakh ne peut être résolu que par des négociations», a ajouté le ministre allemand des Affaires étrangères, dont le pays assume actuellement la présidence tournante de l'Union européenne.

Le Vatican

Le pape François a dit qu'il prie pour la paix dans la région du Caucase.

«Je prie pour la paix dans le Caucase et je demande aux parties au conflit de faire des gestes de bonne volonté et de fraternité qui peuvent conduire à la résolution des problèmes non pas par l’usage de la force et des armes, mais par le dialogue et la négociation», a déclaré le chef du gouvernement romain. Dit l'Église catholique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *