Catégories
Patrimoine et Culture

La bulle de voyage de Hong Kong et de Singapour retardée par la flambée du COVID-19 | Hong Kong

La bulle aérienne a été reportée d'au moins deux semaines après que Hong Kong ait signalé samedi 43 nouveaux cas de coronavirus.

Une bulle de voyage entre Hong Kong et Singapour, qui devait initialement commencer dimanche, a été reportée au milieu d'un pic d'infections dans la ville chinoise semi-autonome.

La bulle aérienne, destinée à stimuler le tourisme dans les deux villes, sera retardée d’au moins deux semaines, a déclaré samedi le ministre du Commerce et du Développement économique de Hong Kong, Edward Yau, lors d’une conférence de presse.

L'arrangement vise à permettre aux voyageurs entre les deux villes d'entrer sans quarantaine tant qu'ils effectuent des tests de coronavirus avant et après leur arrivée à destination et volent sur des vols désignés.

Hong Kong a signalé samedi 43 nouveaux cas de coronavirus, dont 13 infections locales introuvables.

«Pour que tout programme réussisse, ils doivent remplir la condition de garantir la santé publique et également s'assurer que les deux parties seraient à l'aise et se sentiraient en sécurité à propos du programme», a déclaré Yau.

«À la lumière de la situation à Hong Kong, je pense que c’est la manière responsable de retarder cela pendant un certain temps, puis de le relancer à un moment opportun.»

Le plan sera revu en décembre, a-t-il ajouté.

Selon l'accord initial, la bulle des voyages devait être suspendue si le nombre d'infections locales introuvables à Singapour ou à Hong Kong dépassait cinq sur une moyenne mobile de sept jours. La moyenne actuelle à Hong Kong est de près de quatre, ce qui a incité Yau et le ministre des Transports de Singapour, Ong Ye Kung, à reporter le vol inaugural.

Vendredi, le principal responsable de la santé de Hong Kong a déclaré que la ville était «probablement entrée» dans une nouvelle vague de cas. Les grappes récentes comprennent des chauffeurs de taxi, un studio de danse et des hôtels.

Hong Kong a confirmé un total de 5 561 cas, dont 108 décès. Singapour a signalé 58 148 cas, mais seulement 28 décès.

Avant le report, Singapour a déclaré samedi matin que les voyageurs arrivant de Hong Kong via la bulle seraient tenus de passer un test de coronavirus à l'arrivée. À l'origine, seules les personnes débarquant à Hong Kong devaient être soumises à un test.

Ong a déclaré dans un message sur Facebook que le report est un «rappel sobre que le virus COVID-19 est toujours avec nous».

«Je comprends parfaitement la déception et la frustration des voyageurs qui ont planifié leurs voyages. Mais nous pensons qu'il vaut mieux différer du point de vue de la santé publique », a-t-il écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *