Catégories
Patrimoine et Culture

Le FMI appelle à une action alors que la reprise perd de sa vigueur et que le COVID-19 augmente Actualités Asie

Les avancées en matière de vaccins offrent de l’espoir, mais la reprise économique mondiale reste difficile, prévient le directeur général du FMI avant le sommet du G20.

La reprise de l'économie mondiale après la pandémie de coronavirus s'essouffle alors même que les percées en matière de vaccins offrent de l'espoir et que «la voie économique à venir reste difficile et sujette à des revers», a averti le directeur général du Fonds monétaire international devant le Groupe virtuel des 20 (G20) de cette semaine. sommet.

Les gouvernements doivent répondre à l'incertitude économique et de santé publique persistante due à la crise du COVID-19 par une action politique forte et concertée pour empêcher la pandémie de laisser des cicatrices économiques indélébiles, a écrit la directrice générale du fonds, Kristalina Georgieva, dans un article du FMIBlog.

Un lourd tribut est déjà évident: le FMI a prévu que le PIB mondial se contracterait de 4,4% en 2020 – et la croissance restera à un modeste 5,2% l'année prochaine alors que les pays connaissent une «reprise partielle et inégale».

Les perspectives se sont détériorées pour les pays en développement, et les retombées du COVID-19 devraient laisser le PIB mondial de plus de 6 points de pourcentage en dessous des projections prépandémiques pour 2021.

Georgieva a appelé à la coopération des États membres du FMI sur trois priorités clés: mettre fin à la crise sanitaire des coronavirus, étayer le pont économique vers la reprise et jeter les bases d'une économie plus juste et inclusive pour la décennie à venir.

Le FMI est une organisation composée de 190 pays axée sur la politique monétaire mondiale, le commerce et la réduction de la pauvreté.

Les pays doivent augmenter les dépenses publiques pour le traitement, les tests et la recherche des contacts pour le COVID-19, supprimer les restrictions commerciales sur les produits et services médicaux et intensifier les «efforts multilatéraux sur la fabrication, l'achat et la distribution» de vaccins, de traitements et de tests, en nations à revenus, a écrit Georgieva.

Le directeur général du FMI a également exhorté les pays à renouveler leur soutien fiscal aux travailleurs et aux entreprises durement touchés, y compris les «transferts en espèces aux ménages, l'aide au maintien de l'emploi et l'augmentation des allocations de chômage», dont beaucoup ont déjà expiré ou sont sur le point d'expirer à la fin de cette année.

Les investissements dans les infrastructures qui répondent aux objectifs climatiques sont également essentiels, a déclaré Georgieva, ajoutant qu'une approche multilatérale permettrait en fait d'économiser de l'argent aux pays au fil du temps et de doubler la croissance du PIB mondial.

Une «approche non synchronisée» conduirait à un peu moins de 1,2% de croissance du PIB mondial d'ici 2025, contre 2% si les pays devaient travailler ensemble, a-t-elle soutenu.

La durabilité environnementale et le soutien aux travailleurs dans leur transition vers de nouvelles industries après la perturbation mondiale de la crise des coronavirus sont également essentiels, a écrit Georgieva, exhortant les dirigeants du G20 à se rappeler qui n'est pas à la table lors du sommet de ce week-end et à s'engager à soutenir les pays les plus pauvres. grâce à la reprise économique.

Les dirigeants du G20 devraient se réunir le 21 novembre. Mais contrairement aux années précédentes, les dirigeants du monde ne se réuniront pas pour une grande photo de groupe. En raison de la pandémie, le sommet se tiendra virtuellement et sera hébergé par l'Arabie saoudite.

Certains législateurs américains et de l'Union européenne ont exhorté leurs pays à boycotter ou à réduire leur participation au sommet à moins que les autorités saoudiennes ne s'attaquent à de graves violations des droits de l'homme, notamment la guerre continue du royaume au Yémen, le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi et l'emprisonnement de militants à Riyad .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *