Catégories
Patrimoine et Culture

Le Liban envisage l'état d'urgence après l'explosion meurtrière de Beyrouth: Live | Nouvelles du Liban

Le président libanais Michel Aoun a appelé à une réunion d'urgence du cabinet mercredi et a déclaré qu'un état d'urgence de deux semaines devrait être déclaré à la suite d'une explosion massive à Beyrouth qui a tué au moins 78 personnes et blessé 4000 autres.

L'explosion de mardi a envoyé des ondes de choc à travers la ville, causant des dégâts considérables même à la périphérie de la capitale.

Les responsables ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le nombre de morts augmente encore alors que les secouristes creusaient les décombres pour sauver des personnes et retirer les morts.

La cause de l'explosion n'a pas été immédiatement claire.

Les autorités ont lié l'explosion à quelque 2 700 tonnes de nitrate d'ammonium confisqué qui ont été stockées dans un entrepôt du port pendant six ans.

Aoun a réuni le Haut Conseil de la Défense du pays après l'explosion.

INTERACTIF: carte des explosions de Beyrouth

Voici les dernières mises à jour:

Mercredi 5 août

02h25 GMT – Au moins deux Philippins parmi les morts à Beyrouth, six blessés

Au moins deux ressortissants philippins figuraient parmi les morts dans l'explosion massive de Beyrouth, selon l'ambassade des Philippines au Liban mercredi.

Le communiqué de l'ambassade a également indiqué que six autres Philippins avaient été blessés dans l'explosion. Plus de 27 000 Philippins travaillent au Liban, selon les derniers chiffres du ministère philippin des Affaires étrangères.

Au moins 78 personnes ont été tuées et plus de 4 000 autres blessées dans l'explosion de mardi.

02h12 GMT – La douane libanaise accuse le chef du port de Beyrouth d'avoir stocké du nitrate d'ammonium explosif

Badri Daher, le directeur du bureau des douanes du Liban, a déclaré que son agence n'était pas responsable du stockage du nitrate d'ammonium qui a déclenché une explosion massive qui a fait des dizaines de morts.

Dans une interview avec Al Jazeera, Bader a plutôt pointé du doigt la tête du port, Hassan Koraytem.

"Ils sont responsables, et je peux vous dire que ce matériel n'aurait pas dû rester là – il n'aurait pas dû y être en premier lieu."

Koraytem n'a pas pu être joint pour commenter. La Direction du Port est placée sous l'autorité du Ministère des Travaux Publics et des Transports.

01h40 GMT – L'explosion de Beyrouth déclenche un tremblement de terre de 3,5

L’explosion massive dans la capitale libanaise, Beyrouth, a déclenché un tremblement de terre de magnitude 3,5, selon le centre de géosciences allemand GFZ.

L'explosion, qui a tué au moins 78 personnes et blessé environ 4 000 autres, a été entendue et ressentie aussi loin que Chypre, à plus de 200 kilomètres (180 miles) à travers la Méditerranée.

Le ministère libanais de l’Intérieur a déclaré qu’une grande cache de nitrate d’ammonium, estimée à 2 700 tonnes, stockée dans le port de la ville a déclenché l’explosion.

00h01 GMT – Le Conseil de défense du Liban recommande à l'armée de superviser la sécurité de Beyrouth

Le Conseil suprême de la défense du Liban a recommandé de déclarer Beyrouth une ville sinistrée à la suite d'une explosion massive, de déclarer l'état d'urgence de deux semaines dans la capitale et de confier la responsabilité de la sécurité aux autorités militaires.

Un communiqué du Conseil, lu en direct à la télévision, a déclaré que le président Michel Aoun avait décidé de débloquer 100 milliards de livres libanaises (66 millions de dollars) d'allocations d'urgence du budget 2020.

Il a également recommandé avant une réunion du Cabinet mercredi qu'un comité soit chargé d'enquêter sur l'explosion et de présenter ses conclusions dans les cinq jours pour infliger la peine maximale aux responsables.

Une grande explosion secoue la capitale du Liban

Mardi 4 août

23h35 GMT – Le nombre de morts s'élève à 78 après l'explosion massive de Beyrouth

Le bilan de l'explosion massive dans un entrepôt portuaire près du centre de Beyrouth est passé à 78, avec plus de 4 000 blessés.

Les responsables ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le nombre de morts augmente encore après l'explosion de mardi, alors que les secouristes creusaient des décombres pour sauver des personnes et retirer les morts.

Le président Michel Aoun a appelé à une réunion d'urgence du cabinet mercredi et a déclaré qu'un état d'urgence de deux semaines devrait être déclaré.

22h47 GMT – Trump dit que l'explosion «  ressemble à une terrible attaque ''

Le président américain Donald Trump a déclaré que l'énorme explosion qui a secoué Beyrouth semblait être une "attaque terrible".

"Nous entretenons de très bonnes relations avec le peuple libanais et nous serons là pour aider. Cela ressemble à une terrible attaque", a déclaré Trump aux journalistes à la Maison Blanche.

«J'ai rencontré certains de nos grands généraux et ils semblent juste penser que ce n'était pas une sorte d'événement d'explosion de fabrication … Ils semblent penser que c'était une attaque. C'était une bombe en quelque sorte. "

22h03 GMT – L'explosion endommage le navire de la FINUL, blesse le personnel

La Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a déclaré que l'un de ses navires amarrés au port avait été endommagé dans l'explosion, laissant un certain nombre de ses membres blessés, dont certains dans un état critique.

La FINUL a déclaré qu'elle transportait les soldats de la paix blessés vers les hôpitaux les plus proches et évaluait la situation, y compris l'ampleur de l'impact sur son personnel.

«Nous sommes avec le peuple et le gouvernement libanais pendant cette période difficile et nous sommes prêts à aider et à fournir toute assistance et soutien», a déclaré le général de division Del Col, chef de mission et commandant de la force de la FINUL, dans un communiqué.

22h01 GMT – L'ambassade américaine exhorte les gens à rester à l'intérieur

L'ambassade des États-Unis à Beyrouth a mis en garde les habitants de la capitale sur les informations faisant état de gaz toxiques libérés par l'explosion, exhortant les gens à rester à l'intérieur et à porter des masques si disponibles.

21h59 GMT – Beyrouth déclarée ville sinistrée

Le Haut Conseil de la Défense du Liban, qui réunit le président et toutes les grandes agences de sécurité, a déclaré Beyrouth une ville sinistrée.

21h52 GMT – Comité d'enquête pour dire qui est responsable dans les jours

Après la réunion du conseil au palais présidentiel de Baabda, à laquelle a également assisté le Premier ministre Hassan Diab, ce qui suit a été annoncé:

– Un comité d'enquête a été chargé de dire qui était responsable de l'explosion dans les cinq jours.

– Les familles des victimes seront indemnisées.

– Le trafic d'importation sera acheminé vers le port de Tripoli au nord du Liban.

21h39 GMT – 60 blessés dans un état critique

Au moins 60 des blessés étaient dans un état critique, selon la Croix-Rouge.

L'organisation a déclaré qu'elle avait également mis en place des postes de triage et de premiers secours pour aider les personnes souffrant de blessures non critiques.

21h11 GMT – 2750 tonnes «  inacceptables '' de nitrate d'ammonium stockées sans mesures de sécurité: Aoun

Aoun a déclaré qu'il était "inacceptable" que 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium aient été stockées dans un entrepôt pendant six ans sans mesures de sécurité, selon des déclarations publiées sur le compte Twitter de la présidence.

Aoun a également promis que les responsables subiraient les «châtiments les plus sévères» et a déclaré qu'un état d'urgence de deux semaines devrait être déclaré.

21h00 GMT – 2700 tonnes de nitrate d'ammonium au port de Beyrouth lors de leur explosion: officiel

Le chef de la sécurité générale, Abbas Ibrahim, a déclaré qu'environ 2700 tonnes de nitrate d'ammonium se trouvaient dans le port de Beyrouth en route vers l'Afrique lorsqu'elles ont explosé.

Ibrahim a fait ces commentaires après la réunion du Conseil supérieur de la défense du Liban.

20h54 GMT – Le nombre de morts s'élève à 73

Selon le ministère libanais de la Santé, le nombre de morts est passé à 73, avec 3 700 blessés.

20h45 GMT – «  Je ne peux pas croire que je suis vivant '': les survivants racontent l'explosion de Beyrouth

Confus, dévastateur, désastreux: ce sont quelques-uns des mots utilisés par les habitants de Beyrouth et des alentours pour décrire l'énorme explosion qui a ravagé la capitale libanaise.

L'explosion du port de Beyrouth a été ressentie dans toute la ville et au-delà, causant des dommages étendus et semant la panique.

Al Jazeera s'est entretenu avec des survivants et des témoins au lendemain de l'explosion. Lisez ce qu'ils avaient à dire ici.

____________________________________________________________


Pour d'autres développements clés liés à l'explosion de Beyrouth d'hier 4 août, cliquez sur ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *