Catégories
Patrimoine et Culture

Le Liban ordonne l'assignation à résidence de responsables après l'explosion de Beyrouth: Live | Nouvelles

Les enquêteurs au Liban sondant l'explosion meurtrière qui a ravagé Beyrouth se concentrent désormais sur une éventuelle négligence dans le stockage de tonnes d'engrais hautement explosif dans un entrepôt au bord de l'eau, tandis que le gouvernement a ordonné l'assignation à résidence de plusieurs responsables du port.

La cause de l'explosion de mardi n'est pas immédiatement claire, mais les autorités associent l'explosion à quelque 2750 tonnes de nitrate d'ammonium confisqué qui avaient été stockées dans un entrepôt portuaire du port pendant six ans.

L'explosion envoyé des ondes de choc à travers la capitale libanaise, tuant au moins 137 personnes et en blessant 5 000 autres.

Les responsables ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le nombre de morts augmente encore à mesure que les secouristes creusent les décombres pour rechercher des survivants.

Plus de 300 000 personnes ont perdu leur maison et le Le gouverneur de Beyrouth, Marwan Abboud, a déclaré que les pertes résultant de l'explosion seraient comprises entre 10 et 15 milliards de dollars.

Le cabinet libanais a déclaré l'état d'urgence de deux semaines dans la capitale et a confié le contrôle de la sécurité dans la ville aux militaires.

INTERACTIF: carte des explosions de Beyrouth

Voici les dernières mises à jour:

Jeudi 6 août

08h03 GMT – La diaspora libanaise mobilise une «  lignée financière '' à la suite de l'explosion

La diaspora libanaise, estimée à près de trois fois la taille de la petite population de cinq millions d'habitants du pays, s'est mobilisée pour apporter son aide à la suite de l'explosion massive qui a ravagé la capitale Beyrouth.

Les expatriés libanais se sont précipités pour transférer de l'argent à des êtres chers qui ont perdu leur maison ou ont été blessés dans l'explosion de mardi qui a tué au moins 135 personnes, tandis que d'autres ont travaillé à créer des fonds spéciaux pour faire face à la tragédie.

En savoir plus ici.

Diaspora libanaise

Des Libanais se réunissent pour une veillée organisée dans les jardins de Kensington, dans le centre de Londres, en l'honneur des victimes de l'explosion de Beyrouth (Tolga Akmen / AFP)

07h47 GMT – Une équipe turque d'aide, de recherche et de sauvetage arrive à Beyrouth

Un avion militaire turc transportant de l'aide et une équipe de recherche et de sauvetage sont arrivés à Beyrouth, ont annoncé les autorités.

Le matériel d'aide préparé par le ministère turc de la Santé, l'Autorité de gestion des catastrophes et des urgences (AFAD) et le Croissant-Rouge turc (Kizilay) a été chargé dans un avion d'Ankara.

L'avion transportait 21 membres du personnel national de sauvetage médical, deux unités d'urgence, trois tentes, des médicaments et du matériel médical, 10 membres du personnel de l'AFAD, du matériel, un véhicule de recherche et de sauvetage, trois membres du personnel de Kizilay, une équipe de recherche et de sauvetage et une aide médicale et humanitaire.

Le président de l'AFAD, Mehmet Gulluoglu, a déclaré que davantage de médecins de secours et d'urgence seraient en route pour Beyrouth.

07h23 GMT – L'opération de sauvetage et la recherche des disparus continuent après l'explosion

Les opérations de sauvetage se poursuivent alors que le Liban attend de l'aide à la suite de l'explosion massive qui a secoué le port de Beyrouth et laissé la ville dévastée.

Des membres de la Croix-Rouge libanaise, des soldats de l'armée et des volontaires recherchaient toujours les personnes portées disparues sous les décombres dans les zones proches du port.

"J'attends ici, je ne bouge pas. Mon frère travaille à l'intérieur du port et nous n'avons pas entendu parler de lui depuis l'explosion", a crié Fatima alors qu'elle se tenait à proximité.

Les travailleurs de la protection civile étaient également occupés à examiner les structures des bâtiments, craignant que certains ne s'effondrent après avoir été touchés par l'explosion.

07h06 GMT – Un Français mort, 24 blessés après l'explosion de Beyrouth

Un Français, l'architecte Jean-Marc Bonfils, est décédé tandis que 24 autres Français ont été blessés dans l'explosion massive d'un entrepôt mardi à Beyrouth, ont annoncé des ministres français.

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé la mort de Bonfils dans un tweet. Le ministre junior des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, a ajouté que, parmi les blessés, trois étaient gravement blessés.

06h41 GMT – Le Français Macron part pour le Liban: présidence

Le président français Emmanuel Macron a quitté Paris pour le Liban lors d'une première visite d'un leader mondial à Beyrouth après l'explosion meurtrière du port, a déclaré l'Elysée.

L'avion de Macron a décollé juste avant 6h00 GMT et devait atterrir dans la ville dévastée vers 9h00 GMT où le président français devait rencontrer "tous les acteurs politiques" dont le président Michel Aoun et le Premier ministre Hassan Diab.

Macron cherchera à mobiliser une aide urgente pour le Liban, mais devrait également faire pression pour une réforme en retard dans l'ex-colonie française, deux jours seulement après l'explosion.

Sommet des dirigeants de l'UE à Bruxelles

Le président français Emmanuel Macron est le premier dirigeant mondial à se rendre à Beyrouth après l'explosion meurtrière du port (Fichier: Anadolu)

06h01 GMT – Le bilan de l'explosion du port de Beyrouth s'élève à 137, selon le ministère

Le ministère libanais de la Santé a déclaré que 137 personnes avaient été tuées dans l'explosion du port de Beyrouth mardi, tandis qu'au moins 5 000 autres avaient été blessées.

Des volontaires de la Croix-Rouge sur les lieux de l'explosion ont déclaré qu'ils s'attendaient à ce que le nombre de morts augmente alors que les recherches se poursuivent dans le port où des dizaines de personnes sont toujours portées disparues, en particulier parmi les employés présents au moment de l'explosion.

05h10 GMT – Au moins un citoyen américain tué, plusieurs blessés dans l'explosion de Beyrouth

L'ambassade des États-Unis à Beyrouth a signalé qu'au moins un citoyen américain avait été tué et plusieurs autres avaient été blessés dans l'explosion du port de Beyrouth.

"Nous offrons nos plus sincères condoléances à leurs proches et travaillons pour fournir aux citoyens américains touchés et à leurs familles toute l'assistance consulaire possible. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités locales pour déterminer si d'autres citoyens américains ont été affectés", indique le communiqué américain.

L'ambassade a déclaré que tous ses employés étaient en sécurité et recensés, selon le rapport de l'agence de presse AP.

04h48 GMT – Le FM français s'inquiète de la sécurité alimentaire du Liban

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a fait part de ses inquiétudes concernant la sécurité alimentaire du Liban, après que l'explosion massive de Beyrouth a endommagé un silo majeur contenant l'approvisionnement en céréales du pays.

"Il y aura également un besoin alimentaire indispensable en raison des silos à céréales qui ont explosé", a-t-il déclaré jeudi.

Le Drian a également appelé la communauté internationale à faire preuve de solidarité avec le Liban, qui était déjà sous le choc économique avant même la catastrophe.

Le président français Emmanuel Macron devrait arriver à Beyrouth plus tard jeudi.

04h23 GMT – L'Australie promet une aide de 1,4 million de dollars au Liban

Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé que son pays s'engageait à verser un montant initial de 2 millions de dollars australiens (1,4 million de dollars) à l'effort de secours et qu'il envisageait davantage.

Morrison a également déclaré aux journalistes jeudi que l'aide serait fournie au Programme alimentaire mondial et à la Croix-Rouge pour la nourriture, les soins médicaux et les articles essentiels.

04h02 GMT – Une aide médicale supplémentaire de la Russie est attendue au Liban

Trois vols russes devraient arriver à Beyrouth dans les prochaines 24 heures, transportant du matériel pour un laboratoire de test de coronavirus et des équipements de protection, entre autres fournitures de secours médical pour le Liban.

Auparavant, la Russie a volé dans un hôpital mobile, avec 50 secouristes et personnel médical pour aider à la suite de l'explosion qui a tué au moins 135 personnes et en a blessé 5 000 autres.

03h30 GMT – Amnesty se joint à l'appel à une enquête internationale sur l'explosion de Beyrouth

Beyrouth, Liban

Une femme prend des photos à l'intérieur d'une église endommagée un jour après qu'une explosion a frappé le port de Beyrouth (Hussein Malla / AP)

Amnesty International a appelé à une enquête internationale sur l'explosion de Beyrouth, affirmant que l'enquête devrait être "libre de toute ingérence politique nationale potentielle" pour garantir "la vérité, la justice et des réparations aux victimes".

"Les scènes horribles qui ont suivi l'explosion ont été dévastatrices pour un pays qui souffre déjà de multiples crises", a déclaré la chef par intérim d'Amnesty, Julie Verhaar dans un communiqué.

Le groupe a également exhorté la communauté internationale à augmenter d'urgence l'aide humanitaire au Liban "à un moment où le pays était déjà aux prises avec la grave crise économique, ainsi que la pandémie COVID-19".

03h00 GMT – Sans donner de preuve, Trump réitère ses allégations sur l'attaque du Liban

Le président Donald Trump a continué de suggérer que l'explosion massive qui a tué au moins 135 personnes au Liban aurait pu être une attaque délibérée, alors même que des responsables libanais et son propre chef de la défense ont déclaré qu'il s'agissait d'un accident, a rapporté l'agence de presse AP.

"Comment pouvez-vous dire accident si quelqu'un a laissé des engins et des objets de type explosif terribles peut-être – c'était peut-être ça. Peut-être que c'était une attaque", a déclaré Trump aux journalistes lors d'un briefing à la Maison Blanche.

"Je ne pense pas que quiconque puisse le dire pour le moment. Nous l'examinons très attentivement en ce moment."

Le secrétaire à la Défense, Mark Esper, a précédemment contredit le président, affirmant que la plupart des gens pensent que l'explosion «était un accident, comme on l'a rapporté».

02h45 GMT – Le parti de Hariri veut que les enquêteurs internationaux se joignent à l'enquête

Le bloc du Mouvement du futur de l'ancien Premier ministre Saad Hariri au parlement a appelé à la participation d'experts internationaux à l'enquête sur l'explosion massive de Beyrouth, selon Zeina Khodr d'Al Jazeera.

Le bloc a déclaré qu'il souhaitait une "enquête judiciaire transparente" sur l'incident qui a tué au moins 135 personnes et en a blessé 5 000 autres.

02h17 GMT – Beyrouth, sinistrée, accueillera le Français Macron

Le président français Emmanuel Macron devrait arriver jeudi à Beyrouth et rencontrera les dirigeants du pays à la suite de l'explosion meurtrière qui a tué au moins 135 personnes et en a blessé 5000 autres.

Macron s'était déjà entretenu avec le président libanais Michel Aoun après la catastrophe et a ordonné le déploiement d'une assistance dans le pays.

01h45 GMT – Les sauveteurs ont continué à déterrer les survivants de l'explosion de Beyrouth

Les agents de recherche et de sauvetage, qui travaillent 24 heures sur 24 dans la capitale libanaise, ont déterré un enfant sous les décombres de l'explosion, mplus de 24 heures après l’incident.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrait des sauveteurs en train de creuser frénétiquement des débris dans le bâtiment effondré alors qu'ils tentaient d'extraire le survivant.

Au moins 135 personnes ont été tuées et environ 5 000 autres ont été blessées à la suite de l'explosion de mardi.

01h17 GMT – Les Parisiens organisent une veillée de prière pour les victimes de l'explosion de Beyrouth

Des ressortissants libanais vivant à Paris et d'autres membres du public ont organisé une veillée de prière dans la capitale française pour montrer leur solidarité avec les victimes d'une explosion massive à Beyrouth, au Liban.

La foule s'est rassemblée mercredi soir devant la basilique du Sacré-Cœur à Paris.

D'autres images de l'événement ont montré des personnes en larmes alors qu'elles pleuraient les victimes de la catastrophe. Au moins 135 personnes ont été tuées et environ 5 000 autres ont été blessées à la suite de l'explosion de mardi après-midi.

Liban - France

Des ressortissants libanais à Paris et d'autres membres du public allument des bougies lors du stand de solidarité, organisé pour montrer leur soutien aux victimes d'une explosion massive à Beyrouth (Mohammed Badra / EPA)

00h15 GMT – L'Allemagne envoie de l'aide et des équipes de secours au Liban

L'Allemagne a dépêché des équipes de secours pour aider les autorités libanaises trouver des survivants piégés sous les décombres à Beyrouth.

Des équipes du THW allemand, l'organisation d'urgence du pays, et de la recherche internationale et du sauvetage en Allemagne ont embarqué mercredi soir au départ de Francfort à destination de Beyrouth.

À bord se trouvent des chiens de recherche et de sauvetage, des équipes d'évaluation médicale, ainsi que 15 tonnes d'équipements et d'outils, a déclaré Timo Eilhard de la THW à l'agence de presse Reuters.

Mercredi 5 août

23h11 GMT – 10 des 11 marins philippins portés disparus près du site d'explosion de Beyrouth retrouvé en sécurité

L'ambassade des Philippines au Liban a signalé que 10 des 11 marins, initialement portés disparus à la suite de l'explosion massive de Beyrouth, ont été retrouvés.

Selon une déclaration du gouvernement philippin, les gens de mer ont été légèrement blessés et sont désormais pris en charge par leur compagnie maritime. Un marin est toujours porté disparu.

Auparavant, le gouvernement philippin avait signalé qu'au moins deux travailleurs philippins avaient été tués et six autres blessés dans l'explosion.

20h50 GMT – La Banque mondiale se dit prête à mobiliser des financements pour la reprise après l'explosion au Liban

Le Groupe de la Banque mondiale s'est déclaré prêt à évaluer les dommages et les besoins du Liban après l'explosion dévastatrice du port de Beyrouth et à travailler avec les partenaires du pays pour mobiliser des financements publics et privés pour la reconstruction et le relèvement.

La Banque mondiale a déclaré dans un communiqué qu'elle "serait également disposée à reprogrammer les ressources existantes et à explorer des financements supplémentaires pour soutenir la reconstruction des vies et des moyens de subsistance des personnes touchées par cette catastrophe".

20h15 GMT – Le soutien aux hôpitaux et la réponse aux traumatismes est une priorité absolue: ONU

L'Organisation des Nations Unies travaille en étroite collaboration avec les autorités libanaises pour soutenir la poursuite de la riposte au lendemain de l'explosion massive, Porte-parole adjoint de l'ONU Farhan Haq a déclaré aux journalistes.

<< L'Organisation mondiale de la santé travaille en étroite collaboration avec le Ministère libanais de la santé pour mener une évaluation des installations hospitalières de Beyrouth, de leur fonctionnalité et des besoins d'assistance supplémentaire, en particulier dans le COVID-19[feminine pandémie ", il m'a dit.

<< Des spécialistes sont actuellement envoyés à Beyrouth pour aider aux interventions d'urgence, tant de l'ONU que de plusieurs États Membres. Des experts sont en route pour appuyer les opérations de recherche et de sauvetage en milieu urbain. Les équipes sont également équipées pour effectuer des évaluations rapides de la situation. sur le terrain et aider à coordonner les activités d’intervention d’urgence. "

Des gants de protection sont éparpillés sur le sol dans un hôpital endommagé après l'explosion de mardi à Beyrouth, au Liban, le 5 août 2020. REUTERS / Mohamed Azakir

Des gants de protection sont éparpillés sur le sol dans un hôpital endommagé après l'explosion de mardi à Beyrouth, au Liban (Mohamed Azakir / Reuters)

19h12 GMT – Bagdad fournira une aide en carburant à Beyrouth

Une délégation irakienne dirigée par le ministre irakien du pétrole a rencontré le Premier ministre libanais Hassan Diab et l'a informé que Bagdad fournirait une aide en carburant à Beyrouth, selon un communiqué du gouvernement libanais.

Les médias locaux libanais ont également déclaré qu'une quantité de blé arriverait vendredi en provenance d'Irak comme aide après que l'explosion ait laissé la capitale libanaise à court de blé, selon le gouverneur.

18h10 GMT – L'explosion doit faire l'objet d'une enquête indépendante: Amnesty International

Amnesty International a appelé à une indépendance dans l'explosion meurtrière de Beyrouth et a exhorté la communauté internationale à accroître l'aide humanitaire en ce moment.

Julie Verhaar, secrétaire générale par intérim du groupe de défense des droits basé au Royaume-Uni, a déclaré: << Quelle que soit la cause de l'explosion, y compris la possibilité qu'une grande quantité de nitrate d'ammonium stockée de manière non sûre, Amnesty International appelle à la mise en place rapide d'un mécanisme international pour enquêter sur comment cela s'est passé.

"Amnesty International appelle également la communauté internationale à accroître d'urgence l'aide humanitaire au Liban à un moment où le pays était déjà aux prises avec la grave crise économique, ainsi que la pandémie COVID-19."

_____________________________________________________________

Bonjour et bienvenue à la couverture continue d'Al Jazeera de l'énorme explosion à Beyrouth, au Liban. Je suis Ted Regencia à Kuala Lumpur, en Malaisie.

Pour d'autres développements clés liés à l'explosion de Beyrouth d'hier, le 5 août, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *