Catégories
Patrimoine et Culture

Les États-Unis renoncent à l'effort mondial de vaccination contre le coronavirus: actualités en direct | Nouvelles

Bonjour et bienvenue dans la couverture continue d'Al Jazeera sur la pandémie de coronavirus. je suis Kate Mayberry à Kuala Lumpur, pour vous tenir au courant pour les prochaines heures.

  • Les États-Unis tournent le dos à la Facilité d'accès mondial aux vaccins COVID-19 (COVAX), un effort mondial pour développer et distribuer un vaccin contre le coronavirus qui est dirigé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
  • Les dernières données de l'Université Johns Hopkins montrent que plus de 25,6 millions de personnes dans le monde ont été diagnostiquées avec le coronavirus, et 853290 sont décédées. Près de 17 millions de personnes se sont rétablies.

Voici toutes les dernières mises à jour:

Mercredi 2 septembre

01h40 GMT – L'Australie en première récession en trois décennies

Le coronavirus a mis un terme aux trois décennies de croissance économique de l'Australie.

Les derniers chiffres montrent que l'économie s'est contractée de 7% au deuxième trimestre, après une baisse de 0,3% au premier trimestre.

Une récession est définie comme deux trimestres consécutifs de contraction.

01h35 GMT – Le Xinjiang reprend sa «  vie normale '': médias d'État

Les médias d'État en Chine rapportent que les habitants de l'extrême ouest du Xinjiang ont repris "un ordre de vie et une production normaux" après un pic soudain de cas le mois dernier.

CGTN affirme que certaines mesures de contrôle des épidémies restent en vigueur.

01h15 GMT – Les cas continuent de s'atténuer dans l'État australien du «  hotspot ''

Les cas continuent de s'atténuer dans l'État australien du sud-est de Victoria.

L'Etat a confirmé mercredi 90 nouveaux cas, contre un pic de plus de 700 le mois dernier. Six autres personnes sont mortes.

Les responsables de l'État annonceront dimanche leur intention d'assouplir les restrictions liées aux coronavirus. Melbourne, la capitale de l'État et la deuxième plus grande ville d'Australie, en est à la quatrième semaine d'un verrouillage strict de six semaines.

00:00 GMT – Les États-Unis renoncent à l'effort mondial de vaccination

Les États-Unis ont déclaré qu'ils ne se joindraient pas à la campagne mondiale menée par l'Organisation mondiale de la santé en faveur d'un vaccin contre le coronavirus.

Plus de 150 pays ont établi le mécanisme d'accès mondial aux vaccins COVID-19, connu sous le nom de COVAX, mais les États-Unis déclarent qu'ils ne le rejoindront pas car ils ne veulent pas être «contraints» par des organisations multilatérales comme l'OMS. Il s'est retiré de l'OMS début juillet.

"Les États-Unis continueront à engager nos partenaires internationaux pour garantir que nous vaincrons ce virus, mais nous ne serons pas contraints par des organisations multilatérales influencées par l'Organisation mondiale de la santé corrompue et la Chine", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Judd Deere.

En savoir plus sur cette histoire ici.

23h30 GMT (mardi) – L'ONU tiendra un sommet sur la gouvernance mondiale après la pandémie

Le Niger, l'actuel président du Conseil de sécurité des Nations unies, organise le 24 septembre une visioconférence entre chefs d'État pour discuter de l'avenir de la gouvernance mondiale après la pandémie de coronavirus.

Le sommet débattra de "la gouvernance mondiale post-COVID-19 en relation avec le maintien de la paix et de la sécurité internationales", a déclaré l'ambassadeur du Niger à l'ONU, Abdou Abarry, aux journalistes.

La session aura lieu lors de la réunion annuelle des dirigeants mondiaux de l'Assemblée générale des Nations Unies, qui aura lieu cette année principalement par vidéoconférence en raison de la pandémie.

"Ce sera l'occasion pour nos dirigeants d'avoir des discussions politiques sur la nécessité d'adapter le système international actuel incarné par l'ONU et le Conseil de sécurité afin de faire face efficacement aux menaces traditionnelles à la sécurité telles que les conflits, mais aussi aux nouvelles menaces telles que crime organisé et pandémies », a déclaré Abarry.

23h00 GMT (mardi) – Les patients atteints de COVID-19 récupérés conservent leurs anticorps pendant des mois

Une nouvelle étude islandaise a révélé des niveaux d'anticorps contre la nouvelle couronnevirus a augmenté puis est resté stable jusqu'à quatre mois chez plus de 90% des patients atteints de COVID-19 récupérés.

Kari Stefansson, directeur général de deCODE Genetics, qui a mené l'étude, déclare que les résultats pourraient avoir des implications sur les risques de réinfection et la durabilité des vaccins.

Les chercheurs ont mesuré les niveaux d'anticorps chez plus de 30 000 Islandais.

Sur la base des résultats, ils estiment qu’environ un pour cent de la population a été infecté. Parmi ce groupe, 56 pour cent avaient reçu un diagnostic confirmé après un test de laboratoire de réaction en chaîne par polymérase (PCR). Un autre 14 pour cent n'avaient pas été officiellement diagnostiqués, mais avaient été mis en quarantaine après avoir été exposés au virus. Pour les 30% restants, les tests d'anticorps ont conduit à la découverte d'une infection antérieure.

Parmi les 1215 personnes atteintes d'une infection confirmée par PCR, 91% avaient des niveaux d'anticorps qui ont augmenté au cours des deux premiers mois après le diagnostic, puis ont plafonné, ont rapporté les chercheurs.

Les résultats ont été publiés mardi dans le New England Journal of Medicine.

Lisez toutes les mises à jour d'hier (1er septembre) ici.

LA SOURCE:
Al Jazeera et agences de presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *