Catégories
Patrimoine et Culture

Les manifestants se rassemblent à Bangkok après que le Premier ministre a snobé l'appel à démissionner | Thaïlande

Les manifestants cherchent à maintenir la pression sur le gouvernement avant la session parlementaire extraordinaire de lundi.

Les manifestants se sont rassemblés à Bangkok, cherchant à maintenir la pression sur le gouvernement un jour avant une session spéciale du Parlement appelée à tenter d'apaiser les tensions politiques.

Le rassemblement a eu lieu dimanche à l'intersection animée de Rajprasong, au cœur du quartier commerçant de la capitale, un quartier qui attire généralement de grandes foules le week-end.

Les rassemblements ont été convoqués samedi soir après que le Premier ministre Prayuth Chan-ocha eut ignoré la date limite des manifestants pour se retirer.

Les principales revendications des manifestants comprennent une constitution plus démocratique et des réformes de la monarchie.

La critique publique de la monarchie est sans précédent dans un pays où l'institution royale a été considérée comme sacro-sainte.

Les manifestants accusent Prayuth, qui a mené un coup d’État en 2014 en tant que chef de l’armée, a été renvoyé au pouvoir injustement lors des élections générales de l’année dernière parce que les lois avaient été modifiées pour favoriser un parti pro-militaire.

Les manifestants disent également que la constitution, rédigée et promulguée sous le régime militaire, est antidémocratique.

Le gouvernement de Prayuth a convoqué le Parlement dans une session – qui devrait commencer lundi et durer deux jours – dans le but de désamorcer des semaines de manifestations presque quotidiennes.

«Le seul moyen de parvenir à une solution durable… est de discuter et de résoudre ces différends par le biais du processus parlementaire», a-t-il déclaré la semaine dernière.

Prayuth a également levé jeudi l'état d'urgence qu'il avait imposé une semaine plus tôt et qui a rendu les rassemblements de protestation illégaux.

Les manifestants n'ont pas été impressionnés par ses efforts pour les apaiser, les déclarant peu sincères.

Plusieurs ont noté sur les réseaux sociaux que les points de discussion soumis par le gouvernement au débat n'étaient pas destinés à répondre aux préoccupations des manifestants mais constituaient des critiques à peine déguisées des manifestations elles-mêmes.

Les rassemblements ont été convoqués samedi soir après que le Premier ministre Prayuth Chan-ocha eut ignoré la date limite des manifestants pour se retirer [Mladen Antonov / AFP]

Tony Cheng, d’Al Jazeera, qui a fait un reportage depuis Bangkok, a déclaré que les manifestants s'exprimaient pleinement et réitéraient leurs revendications.

«Il y a des milliers de manifestants dans les rues. L'ambiance est plus détendue que ce que nous avons vu ces dernières semaines. Il y a des policiers ici, mais ils prennent du recul et dirigent la circulation là où ils le peuvent. Les autorités n’ont pas fermé le système de transport, ce qu’elles avaient déjà fait », a déclaré Cheng.

Les organisateurs de la manifestation ont appelé à une marche lundi après-midi qui les mènera à l'ambassade d'Allemagne dans le centre de Bangkok, loin du complexe parlementaire qui se trouve à la périphérie de la ville.

La marche vise apparemment à attirer l’attention sur l’affirmation des manifestants selon laquelle le roi Maha Vajiralongkorn passe trop de temps en Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *