Catégories
Patrimoine et Culture

L'Iran fustige les critiques européennes sur l'expansion du programme nucléaire | moyen-Orient

Téhéran dit que l'inquiétude européenne est injustifiée car les nations impliquées ne sont pas pleinement engagées dans l'accord nucléaire.

Téhéran, Iran – L'Iran a condamné une déclaration de trois puissances européennes exprimant leur inquiétude quant à la réduction de ses engagements dans le cadre de l'accord nucléaire historique de 2015.

Dans une déclaration samedi, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié d’irresponsable une déclaration de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni – ensemble connu sous le nom d’E3.

Saeed Khatibzadeh a appelé le E3 à honorer ses engagements dans le cadre du Plan d’action global conjoint (JCPOA), l’accord nucléaire de 2015 signé entre l’Iran et les puissances mondiales qui limitait le programme nucléaire iranien en échange de la levée des sanctions multilatérales.

«Les activités nucléaires pacifiques de la République islamique d’Iran s'inscrivent pleinement dans le cadre des lois internationales et sont totalement légales et légitimes, et conformes aux droits juridiques intrinsèques des pays», a déclaré Khatibzadeh dans un communiqué.

L'E3 a déclaré cette semaine qu'il restait attaché à l'accord sur le nucléaire, que les États-Unis ont tenté de démanteler depuis que le président Donald Trump s'est retiré unilatéralement de lui en mai 2018 et a réimposé des sanctions sévères contre l'Iran.

Cependant, les trois pays ont déclaré qu’ils «continuent d’être extrêmement préoccupés par les actions de l’Iran, qui détruisent les principaux avantages de l’accord en matière de non-prolifération».

Après être resté attaché à l'accord nucléaire pendant un an sous les nouvelles sanctions américaines, l'Iran a commencé à réduire progressivement ses engagements dans des mesures qui, selon lui, sont rapidement réversibles.

Mais les puissances européennes se sont déclarées préoccupées par le fait que l'Iran enrichisse de l'uranium au-dessus du seuil de 3,67% fixé dans l'accord nucléaire, et sa croissance continue d'un stock d'uranium faiblement enrichi, maintenant 12 fois la limite du JCPOA selon un récent rapport de l'International Atomic. Agence de l'énergie.

"Contrairement au JCPOA, l'Iran utilise des centrifugeuses avancées pour la production d'uranium faiblement enrichi", a déclaré l'E3, ajoutant que Téhéran s'enrichissait également à Fordow, une installation qui "n'a aucun usage civil crédible".

L'E3 a également exprimé sa préoccupation concernant la recherche et le développement iraniens de plusieurs types de centrifugeuses avancées et l'alimentation de l'hexafluorure d'uranium dans sa cascade IR2m de centrifugeuses.

Dans sa déclaration, Khatibzadeh a déclaré que l'Iran agissait sur la base des dispositions de l'accord sur le nucléaire pour réduire ses engagements depuis que les États-Unis ont abandonné l'accord et que l'Europe n'a pas réussi à fournir les avantages économiques promis après la levée des sanctions multilatérales.

«Ceci est totalement conforme au JCPOA et l’Iran a toujours souligné que si d’autres parties appliquent pleinement le JCPOA, les mesures nucléaires de l’Iran sont réversibles», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *