Catégories
Patrimoine et Culture

L'ouragan Sally touche la côte du golfe de l'Alabama | Nouvelles

L'ouragan Sally a touché terre le long de la côte du Golfe aux États-Unis, avec des prévisions de pluies torrentielles qui pourraient provoquer des crues éclair «historiques» et potentiellement mortelles.

Le National Hurricane Center (NHC) a déclaré mercredi que la tempête de catégorie 2 avait frappé l'Alabama vers 4 h 45 (9 h 45 GMT), entraînant des vents maximums soutenus d'environ 165 km (105 miles) à l'heure.

"Inondations historiques potentiellement mortelles le long de parties de la côte nord du golfe", a averti mardi le centre basé à Miami, ajoutant que l'ouragan pourrait déverser jusqu'à 20 pouces (500 mm) de pluie dans certaines régions, provoquant inondations dangereuses du Florida Panhandle au Mississippi et à l'intérieur des terres dans les jours à venir.

Environ 150000 foyers et entreprises en Alabama et en Floride étaient déjà sans électricité mardi soir, selon le site Web poweroutage.us.

Les vidéos publiées sur les réseaux sociaux semblaient montrer que certaines zones de la région avaient commencé à être inondées.

Un couvre-feu a été appelé dans la ville côtière de Gulf Shores en Alabama en raison des conditions potentiellement mortelles.

L'ouragan Sally touche la côte du Golfe

Des gens traversent une route sous la pluie et le vent alors que les bandes extérieures de l'ouragan Sally débarquent en Alabama (Joe Raedle / Getty Images / AFP)

Sally avait été à un rythme rampant de 4,8 km (3 miles) à l'heure, mais devait prendre de la vitesse jusqu'à mercredi.

"Nous envisageons des inondations record, peut-être briser les niveaux historiques. Et avec la montée des eaux vient un plus grand risque de perte de biens et de vies", a déclaré le gouverneur de l'Alabama Kay Ivey lors d'une conférence de presse.

"Je vous exhorte de la manière la plus forte possible à évacuer si les conditions le permettent et à chercher refuge ailleurs que possible aujourd'hui."

Lundi, Ivey avait déclaré l'état d'urgence dans l'État américain avant l'arrivée de Sally.

Le président américain Donald Trump, s'exprimant dans l'émission Fox and Friends, a comparé Sally à l'ouragan Laura, qui a frappé le Texas et la Louisiane ainsi que les Caraïbes il y a quelques semaines à peine.

"Celui-ci est plus petit mais il est un peu plus direct, mais nous l'avons sous contrôle", a-t-il déclaré. "Nous l'avons sous surveillance très fortement."

Dans un refuge contre les ouragans à Pascagoula, une ville côtière de l'est du Mississippi, Cliton Shepherd, évacué de 50 ans, espérait que la région pourrait éviter le pire.

"Je ne pense pas que le vent va blesser quoi que ce soit, j'espère. Je prie pour que ce ne soit pas le cas. Mais c'est l'essentiel, vous savez, espérer et prier pour le mieux, c'est tout ce que nous pouvons faire."

Il y a eu tellement de tempêtes tropicales dans l'Atlantique cette année que l'Organisation météorologique mondiale des Nations Unies, qui les nomme, est sur le point de manquer de noms pour la deuxième fois de l'histoire.

La dernière fois, c'était en 2005, l'année où l'ouragan Katrina a dévasté la Nouvelle-Orléans.

La dernière tempête de l'Atlantique, l'ouragan Paulette, a frappé lundi l'île des Bermudes avec des vents de catégorie 2 et de fortes pluies, selon le NHC.

Le centre a également déclaré que la tempête tropicale Teddy, actuellement situé à environ 1335km (1320 kilomètres) à l'est des Petites Antilles, devait devenir un ouragan majeur plus tard mercredi et pourrait atteindre la catégorie 4 jeudi.

Plusieurs tués alors que l'ouragan Laura frappe le sud-ouest de la Louisiane (2:40)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *