Catégories
Patrimoine et Culture

Vote en cours aux élections parlementaires et présidentielles aux Seychelles | les Seychelles

Le président Danny Faure, au pouvoir depuis 2016, fait face aux électeurs pour la première fois lors des élections de trois jours.

Le vote est en cours aux élections présidentielles et législatives aux Seychelles, avec le président Danny Faure, au pouvoir depuis 2016, face aux électeurs pour la première fois.

Les bureaux de vote ont ouvert jeudi pour une élection de trois jours alors que la nation de l'archipel de l'océan Indien devrait voir son économie dépendante du tourisme se contracter de 14% cette année, selon l'agence de notation Fitch, en raison de la pandémie de coronavirus.

La contraction annulerait certains progrès fragiles réalisés depuis que le gouvernement a fait défaut sur sa dette en 2008 et a demandé un sauvetage du Fonds monétaire international (FMI).

Un bulletin de vote est vu au bureau de vote d'English River lors du vote anticipé pour les élections présidentielles et législatives, à Victoria (Rassin Vannier / AFP)

Le même parti est au pouvoir depuis 1977. Faure était auparavant vice-président et est devenu président lorsque son prédécesseur a démissionné après l'adoption d'un amendement constitutionnel limitant les présidents à deux mandats.

Malgré les difficultés économiques, Faure est considéré comme susceptible de conserver le pouvoir, en partie parce que l'opposition est divisée.

Une coalition de l'opposition a capturé le Parlement lors des élections de 2016, mais s'est séparée depuis. Le chef de l'un de ses deux partis a dit à ses partisans de voter pour le parti au pouvoir après que la commission électorale eut rejeté sa propre candidature à la présidentielle.

Walter Jeannevole, 45 ans, a déclaré jeudi qu'il avait voté pour Faure.

«Je suis convaincu qu'il aidera l'économie à se remettre sur pied et travaillera pour tous les Seychellois, comme il le fait maintenant.

Certains électeurs se sont plaints jeudi d'avoir dû attendre plus de six heures pour voter car il y avait trop peu d'isoloirs (Herbert Labrosse / Reuters)

Les deux challengers de Faure – Wavel Ramkalawan, qui a disputé sans succès la présidence depuis 1998, et Alain St Ange, ancien ministre du tourisme – ont tous deux promis aux électeurs que s'ils étaient élus, ils augmenteraient le salaire minimum mensuel de 5800 roupies seychelloises (318 dollars).

St Ange s'est également engagé à répondre à une plainte persistante des habitants selon laquelle les hôtels haut de gamme paient les travailleurs expatriés bien plus que le personnel local.

«Je vois Ramkalawan lutter pour lutter pour la justice pour le pays et il est maintenant temps de voter pour lui et de faire de lui notre président», a déclaré un partisan de Ramkalawan qui a refusé de donner son nom.

Certains électeurs du district de English River sur l'île de Mahé se sont plaints jeudi d'avoir dû attendre plus de six heures pour voter parce qu'il y avait trop peu d'isoloirs.

Il y a environ 74 600 électeurs sur une population de 100 000 habitants. Le scrutin est étalé sur trois jours et les résultats sont attendus samedi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *