Catégories
Patrimoine et Culture

Xi vante «l’ouverture» de la Chine lors de la réunion des chefs d’entreprise en Asie-Pacifique | Nouvelles de la Chine

Le président chinois a déclaré à l'APEC CEOS que Pékin continuera de réduire ses tarifs et d'étendre ses importations de biens et services de haute qualité.

Le président Xi Jinping a présenté jeudi la Chine comme un modèle de libre-échange mondial, promettant de maintenir ouverte la deuxième économie mondiale et mettant en garde contre les dangers du protectionnisme.

Fort de la signature du plus grand pacte commercial du monde ce week-end, M. Xi a déclaré lors d'une réunion virtuelle de certains des principaux PDG d'Asie-Pacifique que la Chine était le «précurseur de la croissance mondiale» dans un monde frappé par «de multiples défis», dont la pandémie.

Il a promis une «ouverture» au commerce et a rejeté toute possibilité de «découplage» de l'économie chinoise – ses seuls commentaires faisant allusion à la politique commerciale hostile de l'administration du président américain sortant Donald Trump, qui a frappé la Chine avec des tarifs et des restrictions technologiques.

«Notre nouveau modèle de développement n'est pas une diffusion nationale unique fermée, mais une double diffusion nationale et internationale ouverte et se favorisant mutuellement», a déclaré M. Xi.

La stratégie de «double circulation» prévoit que la prochaine phase de développement de la Chine dépendra principalement de la «circulation intérieure» ou d’un cycle interne de production, de distribution et de consommation, soutenu par l’innovation technologique nationale.

Le forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC), tenu en ligne cette année en raison de la pandémie de coronavirus, rassemble 21 pays du Pacifique et représente environ 60% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Le sommet officiel des dirigeants a lieu vendredi.

Un responsable américain anonyme a déclaré à l'agence de presse Reuters que Trump participerait au sommet. S'il est confirmé, ce sera la première fois qu'il rejoindra l'événement depuis 2017, la seule fois qu'il y aura participé.

Dans un discours qui a viré au triomphalisme sur la «résilience et la vitalité» économiques de la Chine dans sa récupération du virus, qui est originaire de la ville centrale de Wuhan à la fin de l'année dernière, Xi a averti que «l'isolement» inhiberait la croissance.

«L’engagement de la Chine à s’ouvrir est fort et la Chine ouvrira plus largement sa porte au monde», a-t-il déclaré.

«Nous continuerons de faire progresser la libéralisation et la facilitation du commerce et des investissements, de mener des négociations avec un plus grand nombre de pays sur des accords de libre-échange de haut niveau et de nous engager activement dans des mécanismes bilatéraux, multilatéraux et régionaux de coopération en matière de commerce et d’investissement, de manière à établir économie ouverte. »

Le sommet de l’APEC intervient une semaine après la signature par la Chine et 14 autres pays d’Asie-Pacifique du Partenariat économique global régional (RCEP), le plus grand accord commercial du monde. Les États-Unis ne font pas partie du RCEP.

Trump a retiré les États-Unis du Partenariat transpacifique, un accord commercial avec la région qui était un élément clé du soi-disant «pivot» de son prédécesseur Barack Obama vers l'Asie, en janvier 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *